J O U R N É E  D E  L' O R T H O P T I Q U E >>

 

English
Menu

Actualité

Listes d’attente catastrophiques du CISSS : l’APTS des Laurentides alerte les médias

17 avril 2023

Image Listes d’attente catastrophiques du CISSS : l’APTS des Laurentides alerte les médias

Saint-Jérôme – L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux de la région des Laurentides (APTS des Laurentides) tient à mettre en lumière la triste réalité que les personnes désirant bénéficier de soins dans le réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) doivent affronter quotidiennement : les listes d’attente grossissent de mois en mois et les délais augmentent en conséquence.

Après avoir reçu les résultats de diverses demandes d’accès à l’information, l’APTS des Laurentides a obtenu les chiffres des listes d’attente de l’automne 2022 et du début de l’hiver 2023 et se devait d’alerter le public laurentien. 

« Ça n’a aucun sens, la situation se dégrade rapidement. Les délais d’accompagnement en DITSA-DP (déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme, déficience physique) augmentent depuis les 6 derniers mois. Pour vous donner une idée, il y a un enfant qui attend des services en orthophonie depuis plus de 7 ans et demi! Et un jeune attend depuis plus de 230 jours un service d’aide en toxicomanie. Pour une personne aînée, c’est jusqu’à 200 jours d’attente dans certains secteurs. C’est épouvantable, comment est-ce possible? », s’exclame la représentante nationale de l’APTS dans les Laurentides, Marie-Ève Meilleur.

Rompre le cercle vicieux

« Il y a pénurie de personnel dans tous les secteurs, nos membres travaillent à plein régime depuis des années et on leur en demande de plus en plus chaque jour. Il faut briser ce cercle vicieux. Plus on surcharge les personnes qui travaillent dans le RSSS, plus elles se découragent et démissionnent, plus grande est la pénurie de personnel et plus les listes d’attente s’engorgent. La situation est devenue intolérable », déplore Chantal Daoust, présidente de l’APTS des Laurentides.

La population doit savoir que le personnel du RSSS vit tous les jours des conditions difficiles liées à la surcharge de travail. Le manque de stabilité des équipes lié à la pénurie de personnel et l’accroissement de la détresse psychologique en sont souvent la cause.

De la parole aux actes

« Si le CISSS des Laurentides veut vraiment, comme le répète sans arrêt le gouvernement, devenir « plus humain, un employeur de choix », il doit accepter de regarder la vérité en face et se rendre compte que le système et ses employé·e·s ont atteint leurs limites. Il faut donner de l’air au réseau et alléger les demandes cléricales pour que nos membres puissent se consacrer majoritairement aux services à la population. Des offres salariales attractives et compétitives doivent être déposées dans le cadre des négociations en cours pour le renouvellement des conventions collectives afin que les personnes qui œuvrent dans le RSSS cessent de quitter le bateau », a conclu Marie-Ève Meilleur.

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente plus de 65 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.