M O I S  D E  L A  S A N T É  A U  T R A V A I L >>>

English
Menu

Notre organisation

L’APTS regroupe la majorité du personnel professionnel et technique du secteur public de la santé et des services sociaux du Québec, soit la catégorie 4. Représentant presque exclusivement cette catégorie et regroupant 60 000 personnes diplômées universitaires et collégiales, réparties dans 47 établissements de santé et services sociaux sur presque tout le territoire du Québec, l’APTS est une actrice incontournable du réseau québécois de santé et de services sociaux. 

 

Le syndicat rassemble une expertise large et diversifiée puisque ses membres, dont 86 % sont des femmes, occupent plus d’une centaine de titres d’emploi distincts dans cinq secteurs d’activités, soit le diagnostic (laboratoires et imagerie médicale), la réadaptation, la nutrition, les services psychosociaux ainsi que la prévention et le soutien clinique. On les retrouve dans des établissements aux missions variées : les centres hospitaliers, les centres jeunesse, les centres de réadaptation, les centres d’hébergement, les instituts et les CLSC.

 

Quelle est la mission de l’APTS?

Sa mission prioritaire est l’étude, la sauvegarde, la défense et le développement des intérêts économiques, sociaux, moraux, éducatifs et professionnels de ses membres. C'est dans ce même esprit qu'elle se consacre à la négociation et à l’application des conventions collectivesAfin de réaliser cette mission et dans le cadre de toutes ses actions, l’APTS est guidée par les valeurs fondamentales que sont la solidarité, la démocratie, l’égalité, la justice sociale, la liberté et la coopération.

L’APTS défend en premier lieu les droits à la syndicalisation, à la liberté syndicale et à la négociation. Elle assure aussi la défense des droits des femmes ainsi que le droit, pour toutes et tous, de travailler dans un milieu sain, dans le respect et la dignité. Et elle revendique le droit à des conditions de travail et de vie décentes pour toute la population.

 

Sur quoi se fondent les pratiques syndicales de l’APTS?

L’engagement, l’adhésion et la mobilisation des membres cimentent l’APTS et sont essentiel·le·s à son plein épanouissement. L’APTS établit des pratiques syndicales à l’image des besoins et des valeurs de ses membres. Elle s’investit aussi dans le développement d’une vie syndicale locale dynamique et accorde une importance particulière à l’éducation syndicale. Elle conscientise ses membres et influence les décideurs politiques par différentes actions à caractère sociopolitique. 

 

Témoin privilégiée des diverses réalités qui composent le réseau de la santé et des services sociaux grâce à la diversité des pratiques de ses membres, l’APTS est engagée dans la promotion et la défense de l’accessibilité, de l’universalité et de la qualité des services dans le réseau. Elle se porte à la défense des services publics parce qu’ils constituent le meilleur moyen de répondre aux besoins de la population et fait également la promotion de la prévention puisqu’il s’agit d’une excellente façon d’améliorer l’état de santé de la population.

 

L’APTS agit en conformité avec les valeurs de développement durable en préconisant la protection de l’environnement et l’achat éthique dans ses activités courantes. L'APTS lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence, qu’elles soient exercées à l’endroit de ses membres ou par ses membres. L’APTS agit régulièrement en solidarité avec d’autres groupes pour défendre des enjeux communs, tout en préservant son indépendance par rapport à l’État et aux partis politiques.

 

Quelles sont les origines et l’évolution de l’APTS?

L’APTS a vu le jour en mars 2004 dans la foulée de l’entrée en vigueur de la loi reconfigurant les unités de négociation dans le secteur de la santé et des services sociaux (le projet de loi 30 adopté en décembre 2003). Elle est issue de la fusion de deux organisations syndicales indépendantes, soit l’Association professionnelle des technologistes médicaux du Québec (APTMQ) et la Centrale des professionnelles et professionnels de la santé (CPS) à laquelle six syndicats étaient affiliés. 

À la suite de sa création en 2004, la nouvelle organisation syndicale a obtenu un franc succès à l’occasion du vote de changement d’allégeance syndicale, qui lui a valu une augmentation de 60 % de ses effectifs. 

En 2016, l’APTS a été une fois de plus forcée de mener une campagne d’allégeance syndicale en raison de l’adoption du projet de loi 10 menant à la fusion de plus de 180 établissements pour créer les centres intégrés (universitaires) de santé et de services sociaux. Au terme de cet exercice, l’organisation est devenue le plus important syndicat de la catégorie 4, avec un effectif de 56 000 membres.

Comment la démocratie syndicale s’exerce-t-elle au sein de l’APTS?

Parmi les instances décisionnelles de l’APTS le congrès, ayant lieu tous les deux ans, est la plus haute. Entre deux congrès, le conseil général (CG) réunit plusieurs fois par année une délégation de quelque 250 personnes. Au quotidien, le conseil national (CN) est composé des 22 personnes représentant l’APTS dans toutes les régions ainsi que des 8 membres du comité exécutif.

Les fonctions et pouvoirs de chacune d’elles sont décrits dans les statuts de l'APTS.

Un exécutif local, formé de 3 à 9 personnes, est élu par l’assemblée générale dans chacune des unités APTS. Des assemblées de secteur permettent l’élection d’agent·e·s de liaison qui agissent comme des courroies bidirectionnelles de transmission d’information entre l’exécutif local et les différents milieux de travail. L’exécutif local peut aussi décider de s’adjoindre les services de personnes déléguées locales, élues pour des mandats particuliers. L’exécutif local et les agent·e·s de liaison composent le conseil syndical, qui se réunit au moins une fois par année.

Un comité de surveillance, dont les membres sont élu·e·s par le congrès, s’assure que les revenus et les dépenses du syndicat sont conformes aux décisions, aux politiques et aux budgets adopté·e·s par le conseil général.

Composés de membres de l’APTS, du conseil national et du personnel, plusieurs comités nationaux contribuent à la réalisation de la mission de certains secteurs. 

 

COMITÉS NATIONAUX

Comité d’action féministe

Le mandat du comité est de contribuer à apporter une vision et une analyse féministes à l’ensemble des comités et des instances de l’APTS. Il voit à favoriser l’adhésion des membres aux enjeux liés aux conditions de travail ou à la santé des femmes notamment en encourageant et en soutenant la participation des membres par des propositions faites aux exécutifs locaux d’activités de sensibilisation, d’information et de mobilisation au niveau local ou national. Les membres du comité peuvent être invités à participer au colloque de la Fédération des femmes du Québec, à son assemblée générale annuelle et à la rencontre annuelle des réseaux de l’Intersyndicale des femmes, ou à tout autre colloque ou conférence en lien avec le mandat du comité.

Composition du comité

Véronic Lapalme, responsable politique 
Élaine Giroux, coordonnatrice
Julie Daignault, coordonnatrice

Nathalie Chalifoux, représentante nationale
Pascale Gingras-Leclair, représentante nationale 
Pamela Guerra, CISSS de Lanaudière
Stéphanie Fortin, du CISSS Montérégie-Centre
Caroline Émond, IUCPQ
Nataly Séguin, CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Comité d’action sociopolitique

Le mandat du comité est de contribuer au développement de la mission du secteur de l’Action sociopolitique auprès des ressources et des membres de l’APTS. Il voit à favoriser l’adhésion aux enjeux sociopolitiques, notamment en encourageant et en soutenant la participation des membres par différentes activités de sensibilisation, d’information et de mobilisation aux plans local ou national. Les membres du comité participent à l’élaboration et à la production d’outils d’information. Ils participent également à l’élaboration et l’actualisation du plan d’action du secteur. Les membres du comité peuvent être invités à participer à différentes formations ou rencontres en lien avec le mandat du comité.

 

Composition du comité  

Émilie Charbonneau, responsable politique
Maxime Beaudoin, coordonnateur (en remplacement d'Élisabeth Circé-Côté)
Aimée Turcotte, CISSS des Laurentides
Jean-François Fortin, CISSS Montérégie-Est
Jean-François Morin, CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean
Joëlle Lavoie-Vigeant, CISSS Montérégie-Est
Francis Collin, représentant national
Michael Rocheleau, représentant national

Comité de sécurité sociale

Le comité national collabore à l’élaboration du plan d’action, au développement de différentes activités du secteur et se fait le porte-parole des membres et du secteur de la sécurité sociale. Les membres du comité national participent activement à la négociation annuelle des primes d’assurance des différents régimes. Les membres du comité peuvent être invités à participer à l’assemblée générale annuelle de SSQ Groupe Financier.

Composition du comité

Sébastien Pitre, responsable politique
Sarah Marcoux, coordonnatrice
Jennifer Lavoie, coordonnatrice 
Pierre-Marc Boivin, coordonnateur
Catherine Lévesque, technicienne 
Claudie Beaudoin, représentante nationale 
Danny Roulx, représentant national
Richard Brault, CISSS de la Gaspésie  
Nathalie Dufour, CUSM
Nicolas Jomphe, CISSS de la Montérégie-Ouest
Caroline Jomphe, CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue

Comité sur la diversité sexuelle et la pluralité de genres

Sensibiliser les membres de l’APTS et la population québécoise aux réalités vécues par les personnes des minorités sexuelles et de genre. Lors de la tenue d’activités et au sein des instances de l’APTS, proposer des réflexions sur l’expérience des personnes LGBTQ+ ainsi que sur les enjeux auxquels elles sont confrontées. Analyser les enjeux sociaux les concernant et collaborer avec différents organismes en vue de développer des liens de solidarité pour la défense de leurs droits. Développer et diffuser différents outils d’information pour les personnes élues et pour l’ensemble des membres de l’APTS.

Composition du comité

Véronic Lapalme, responsable politique
Maxime Beaudoin, coordonnateur (en remplacement d'Élisabeth Circé-Côté)
Nathaniel Edsell, CIUSSS de l'Ouest-de-l'île-de-Montréal
Jolyann Lavoie-St-Gelais, CISSS de Laval
Lucie Charbonneau, CISSS Montérégie-Est
Pascal Lefebvre, du CISSS de Lanaudière
Christine Prégent, représentante nationale
Mélanie Lapointe, représentante nationale

 

Comité de surveillance

S'assurer que les revenus et les dépenses du syndicat sont conformes aux décisions, aux politiques et aux budgets adopté·e·s par le conseil général.

Composition du comité de surveillance de l'APTS 

Claudia Roy, agente de relations humaines, CIUSSS de la Mauricie−Centre-du-Québec
Sébastien Pitre, éducateur, CISSS de la Gaspésie et trésorier au CE de l'APTS
Caroline Jomphe, travailleuse sociale, CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue
Lucas Chayer, directeur des services financiers et administratifs à l'APTS

Comité de santé et sécurité du travail

Le mandat du comité consiste à participer à l’élaboration et à l’actualisation du plan d’action. Le comité travaille en étroite collaboration avec le secteur pour promouvoir la santé et la sécurité au travail des membres de l’APTS. Les membres du comité peuvent être invités à participer au colloque de l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS).

Composition du comité

Véronic Lapalme, responsable politique
Chantal Schmidt, coordonnatrice
Esther Gagnon, coordonnatrice
Odette Fortin, CIUSSS Saguenay - Lac-Saint-Jean 
Geneviève Lebel, CHU de Québec
Claudia Roy, CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec
Gille Delaunais, CISSS de l'Outaouais
Daniel Dubé, représentant national
Teresa Muccari, représentante nationale

 

 

Comment se répartissent les activités de l’APTS?

Le personnel de l’APTS est affecté à différents secteurs et services. 

Action féministe

La mission du secteur de l’action féministe est de développer une approche féministe dans la tenue d’activités au sein des comités et instances de l’APTS, en plus de sensibiliser les membres aux problématiques affectant davantage les femmes. Le secteur collabore avec différents organismes en vue de développer des liens de solidarité pour la défense des dossiers sociaux visant la santé et les droits des femmes. Il participe au développement des droits parentaux et des mesures de conciliation famille-travail-études. De plus, il s’assure de l’application de la politique visant à contrer la violence en milieu de travail. 

Pour remplir sa mission, le secteur peut compter sur l’engagement des membres du comité national ainsi que des responsables locales de l’action féministe. Il favorise l’adhésion des membres aux enjeux liés aux conditions de travail et à la santé des femmes, développe et propose des activités au plan local ou national.

Action sociopolitique

Le secteur de l’action sociopolitique alimente la réflexion et oriente les actions de l’APTS en conformité avec les valeurs de sa Déclaration de principes. Il analyse différents enjeux sociopolitiques en accordant une importance particulière à ceux qui affectent le personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux. Il développe différents outils d’information pour les personnes élues et pour l’ensemble des membres de l’APTS. Il tisse des liens de solidarité avec les organisations qui mènent les mêmes luttes sociales et politiques. Ce secteur participe aussi activement à l’organisation d’activités de sensibilisation et de mobilisation visant à influencer les décideurs politiques.

Communication

Le mandat du service des communications et des relations publiques est d’assurer une circulation optimale de l’information, à l’interne comme à l’externe, ainsi que la définition, la promotion et la protection de l’image publique de l’APTS. L’accroissement de la visibilité et de la notoriété de l’APTS est l’objectif prioritaire, ce qui suppose le développement et la consolidation de liens avec d’autres organisations syndicales et communautaires ainsi qu’avec les médias.

Équité et relativités salariales

La mission du secteur de l’équité et des relativités salariales consiste à assumer les responsabilités relatives aux dossiers de l’équité salariale, de son maintien, de l’application de l’article 36 – régissant la création de nouveaux titres d’emploi – des dispositions nationales et des relativités salariales.

Formation et éducation syndicales

La mission du secteur de la formation et de l’éducation syndicales est d’outiller les membres des exécutifs locaux ainsi que les personnes agentes de liaison et déléguées locales afin qu’elles puissent exercer adéquatement leurs fonctions syndicales. Par le biais de ce secteur, l’APTS s’assure que ses membres sont au fait des développements récents dans les dossiers qui les concernent et qui affectent l’évolution des droits syndicaux ou professionnels dans le réseau.

Négociation nationale

La mission principale du secteur de la négociation nationale est de négocier et de conclure les dispositions nationales avec le gouvernement et les associations patronales, ainsi que d’intervenir lors de changements juridiques, structurels ou organisationnels dans le réseau de la santé et des services sociaux. Ce secteur est également responsable des représentations aux forums nationaux interrondes.

Organisation du travail et enjeux professionnels

La mission du secteur est la défense des enjeux professionnels et la promotion des professions des membres de l’APTS. Il se concentre particulièrement sur les impacts des différents modes d’aménagement du travail sur leurs conditions de pratique ainsi que sur leurs conditions de vie au travail.

Le secteur a la responsabilité de documenter les enjeux professionnels des membres de l’APTS ainsi que d’analyser certains aspects de l’organisation de leur travail. Cet exercice lui permet de développer des stratégies de défense de leur pratique professionnelle, d’intervenir dans les forums pertinents ainsi que de jouer un rôle conseil et stratégique sur les orientations nationales à préconiser. De plus, le secteur assure un soutien aux équipes locales.

Organisation syndicale

Le secteur de l’organisation syndicale s’assure que l’APTS demeure le syndicat le plus représentatif du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux, notamment en développant un sentiment d’appartenance envers l’APTS ainsi qu’une vie syndicale locale dynamique. Il a pour objectif de favoriser l’implantation de la culture et des structures de l’APTS dans tous les établissements accrédités. Pour ce faire, il doit soutenir les personnes actives au plan local (conseillères, représentantes nationales, membres de l’exécutif local, déléguées locales, agentes de liaison) dans l’accomplissement de leurs fonctions, rôles et mandats.

Relations de travail

Le service est formé d’une vaste équipe de professionnel·le·s chevronné·e·s, soutenue par une coordination qui s’assure du respect des orientations et des stratégies intégrées pour l’ensemble des unités de négociation APTS. Peu importe la taille ou la localisation de l’unité de négociation, le service aux membres et aux exécutifs locaux − volet des relations de travail de l’APTS − assure un service accessible et personnalisé qui tient compte des spécificités professionnelles de ses membres.

Santé et sécurité du travail et Développement durable

La mission du secteur est la prévention des problèmes de santé et de sécurité du travail (SST) du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux. Ainsi, les ressources du secteur fournissent des outils aux personnes conseillères syndicales et aux exécutifs locaux afin de les aider à identifier les risques présents dans les milieux de travail de manière à pouvoir intervenir de façon préventive pour en exiger l’élimination.

Avec l’adoption de la politique de développement durable (DD) en 2011, le secteur contribue à et soutient différentes initiatives locales en ce sens.

Sécurité sociale

La mission du secteur de la sécurité sociale, volet assurance collective, est d’offrir aux membres un régime d’assurance collective qui répond à leurs besoins. Les ressources du secteur doivent également assurer la pérennité du régime d’assurance, l’application du contrat et régler tout problème en découlant. Elles apportent un soutien aux personnes conseillères syndicales et aux membres dans les dossiers d’assurance, notamment en cas d’invalidité.

 

Le secteur a également pour mission d'informer les membres sur les modalités de leur régime de retraite (RREGOP). Une ressource du secteur siège également au sein du comité de retraite du RREGOP qui, en plus de voir à la bonne gestion du régime, soumet des recommandations aux parties négociantes.