J O U R N É E  D U  S O U T I E N  C L I N I Q U E  E T  D E  L ' É V A L U A T I O N  D E S  P R O G R A M M E S / S E R V I C E S >>

English
Menu

Actualité

Rapport de la CSBE sur la 1re vague de COVID-19 | Des recommandations qui viennent soutenir les démarches de l’APTS

24 janvier 2022

Longueuil – L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) accueille très favorablement les recommandations de la Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE), Joanne Castonguay, contenues dans son rapport sur la performance des soins et services aux aînés pendant la première vague de la COVID-19. Elles s’inscrivent dans la continuité des représentations effectuées par le syndicat depuis le début de la pandémie, en particulier lors de sa participation aux audiences de la coroner Géhane Kamel, qui viennent de se terminer.

« Les recommandations de Mme Castonguay viennent, encore une fois, confirmer ce que l’APTS martèle sur toutes les tribunes depuis le début de la pandémie : nous n’avons pas le choix de changer si nous voulons que l’insupportable ne se reproduise pas. La course à la performance axée sur les chiffres et non sur la qualité des soins et des services à la population est la cause fondamentale de cet échec collectif », a déclaré Robert Comeau, président de l’APTS, à la suite de la lecture du rapport de la Commissaire à la santé et au bien-être.

Pour l’APTS, il est impératif de repenser le réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) et de mettre fin au travail en silo, où l’hospitalocentrisme règne en roi et maître. Il faut plutôt avoir à l’esprit que le RSSS procure un continuum de soins et de services dans lequel la prévention et le bien-être humain doivent être au cœur des priorités. Cela impliquera un réinvestissement important dans le réseau public afin d’y ramener les ressources humaines nécessaires et cela passe nécessairement par une amélioration des conditions de travail et de pratique.

« On se doit de ramener la direction du RSSS à une taille humaine, avec une gestion de proximité qui permettra une meilleure connaissance des enjeux du terrain et de pouvoir réagir rapidement lorsque des crises surviennent. Il faut miser sur l’expertise des professionnel·le·s et des technicien·ne·s qui contribuent directement aux soins et aux services essentiels aux aîné·e·s pour éviter une dégradation de leur état de santé et leur assurer une meilleure qualité de vie. Cette mise en œuvre des recommandations de la CSBE doit se faire en partenariat avec les organisations syndicales, dont l’APTS, pour s’assurer du succès de l’opération. Nous sommes prêt·e·s à travailler avec le gouvernement en ce sens », a conclu Robert Comeau.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 60 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.