N É G O |  E N T E N T E  D E  P R I N C I P E >>>

English
Menu

Actualité

Première vague de COVID-19 dans les CHSLD | L’APTS accueille très favorablement les recommandations du rapport final de la Protectrice du citoyen

24 novembre 2021

Montréal – L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) accueille très favorablement les conclusions du rapport final de la Protectrice du citoyen, Marie Rinfret. Le syndicat tient à souligner que les recommandations du rapport traitant de l’organisation du travail et de l’expertise du personnel sur place rejoignent celles qu’il avait lui-même déposées il y a quelques semaines à la coroner, confortant ainsi sa position dans ce dossier. L’APTS souhaite par ailleurs offrir sa collaboration aux ministres Christian Dubé, Lionel Carmant et Marguerite Blais dans la mise en œuvre de ces recommandations destinées à améliorer le milieu de vie des résident·e·s et le milieu de travail de celles et ceux qui les soignent.

« Le rapport de la Protectrice du citoyen décrit fidèlement la situation que nos membres nous ont rapportée avoir vue et vécue lors de la première vague de la pandémie. Comme nous l’avons expliqué lors des auditions de l’enquête de la coroner, le 8 novembre dernier, nous croyons que l’organisation du travail et le respect de l’expertise du personnel doivent être revus en profondeur au sein de notre réseau de santé et de services sociaux (RSSS) si nous voulons que ce drame ne se reproduise jamais », a exprimé Robert Comeau, président de l’APTS.

Des recommandations porteuses

L’APTS est particulièrement satisfaite des recommandations touchant la reconnaissance de la complexité du travail fait par le personnel du RSSS et l’importance pour « les ordres professionnels, les fédérations et les associations de professionnels de la santé et des services sociaux, les syndicats et les établissements d'enseignement » de se concerter afin d’établir les différents plans et protocoles de déploiement de la main-d’œuvre d’urgence qui seront mis en place dans l’éventualité d’une nouvelle crise sanitaire.

« Les professionnel·le·s et les technicien·ne·s ont une expertise qui permet de procurer des soins en réadaptation et en nutrition, ainsi que les suivis psychosociaux essentiels pour les résident·e·s des CHSLD. Le gouvernement et les établissements doivent reconnaître leur rôle indispensable en les impliquant dans des fonctions où leur expertise sera pleinement contributive », a ajouté Josée Fréchette, 1re vice-présidente de l’APTS.

L’APTS offre sa collaboration pour améliorer les milieux de vie de nos aîné·e·s

Le syndicat estime, tout comme la Protectrice du citoyen, que la réforme doit se faire en coopération avec l’ensemble des personnes œuvrant quotidiennement au sein des établissements offrant des milieux de vie et de soins.

« Nous tenons à souligner le côté humain du rapport de madame Rinfret. Il nous conforte dans l’idée que, tou·te·s ensemble, nous pouvons reconnaître les enjeux, nous souvenir de cette terrible tragédie et nous assurer d’améliorer le RSSS pour ne plus vivre une telle situation. Le gouvernement doit rapidement mettre en œuvre ses recommandations. Nous lui offrons, encore une fois, notre collaboration pour agir rapidement », ont conclu Robert Comeau et Josée Fréchette.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 60 000 membres d’une centaine de titres d’emplois différents et jouant un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau de la santé et des services sociaux. Nos membres offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale, de soutien clinique, de prévention et dans la mise en œuvre de l’approche de milieu de vie comme les CHSLD, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.