M O I S  D E  L ' O U Ï E  E T  D E  L A  C O M M U N I C A T I O N  >>

English
Menu

Actualité

Les premiers votes de grève appuyés à plus de 90 %

22 septembre 2023

Image Les premiers votes de grève appuyés à plus de 90 %

 

       
  •  
  •  

LIA LÉVESQUE LA PRESSE CANADIENNE

La presque totalité des votes qui ont été enregistrés durant cette première semaine d’assemblées, et dont La Presse Canadienne a pu prendre connaissance, dépassent les 90 % d’appui à la grève. Tous ne sont toutefois pas publics encore.

Le mandat qui est sollicité par les syndicats du front commun – la CSQ, la CSN, l’APTS et la FTQ – en est un de grève générale illimitée, qui serait précédée de journées de grève, isolées ou regroupées.

Les votes tenus jusqu’ici concernent autant le milieu de la santé et des services sociaux que ceux de l’éducation et de l’enseignement collégial.

À l’APTS par exemple, le vote des membres au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière atteint 97 % en faveur de la grève. À l’Hôpital Schriners, les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont voté à 100 % en faveur de la grève. Au CISSS de Laval : 96,2 % en faveur de la grève.

À la CSQ, on rapporte un appui de 93 % à la grève de la part du Syndicat lavallois des employés du soutien scolaire, de 96 % de la part du Syndicat des enseignants du Cégep de Sorel-Tracy et de 97,2 % de la part du Syndicat de l’enseignement de l’Amiante.

À la FTQ, on indique qu’une vingtaine d’assemblées ont été tenues dans les différents syndicats affiliés jusqu’ici et que les votes « sont tous au-dessus de 95 % ». Ce sont surtout des assemblées dans le milieu de l’éducation qui ont été tenues à la FTQ à ce jour ; les syndicats dans la santé se prononceront davantage la semaine prochaine.

Au sein des syndicats rattachés aux fédérations de la CSN, on note un appui de 99 % au mandat de grève dans le secteur de la santé aux Îles-de-la-Madeleine, 98 % chez les professeurs du Collège Saint-Laurent et 97,5 % au Centre de services scolaire de l’Estuaire.

Des assemblées générales des syndiqués doivent ainsi se tenir jusqu’à la mi-octobre. Ensemble, les quatre membres du front commun représentent 420 000 travailleurs dans les services publics.

Québec offre à l’ensemble des employés de l’État 9 % d’augmentation sur cinq ans, plus un montant forfaitaire de 1000 $ la première année. Il y ajoute une somme équivalant à 2,5 % consacrée à des « priorités gouvernementales », ce qui fait qu’il présente son offre comme valant 13 % sur cinq ans.

Le front commun réclame un contrat de travail de trois ans : 100 $ par semaine ou l’Indice des prix à la consommation plus 2 %, pour la première année, l’IPC plus 3 % la deuxième année et l’IPC plus 4 % la troisième année.

Les conventions collectives des secteurs public et parapublic sont échues depuis le 31 mars dernier. Les demandes du front commun avaient été déposées l’automne dernier ; l’offre de Québec en décembre.

Le front commun organise une importante manifestation, samedi à Montréal, dans le but d’appuyer ses revendications et de soutenir les services publics, mis à mal par la pénurie de personnel.

Source: Lapresse.ca
Les premiers votes de grève appuyés à plus de 90

Nous utilisons des fichiers témoins (cookies) pour améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez refuser les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur web en tout temps. Des informations complémentaires se trouvent dans notre politique sur la protection des données personnelles.

J’accepte