J O U R N É E S  D E  L A  P S Y C H O É D U C A T I O N >>

English
Menu

Actualité

Les membres du Front commun interpellent le ministre Dubé

15 septembre 2023

Image Les membres du Front commun interpellent le ministre Dubé

La Prairie Les travailleuses et travailleurs membres du Front commun du CISSS de la Montérégie-Est manifestent devant le bureau de circonscription du ministre de la Santé, Christian Dubé, pour dénoncer les reculs importants que le gouvernement veut imposer dans les conditions de travail. À la veille d’entreprendre une tournée d’assemblées générales sur la grève, ils et elles ont déposé des cartes postales pour rappeler au ministre Dubé l’importance du personnel pour l’avenir du réseau public de santé et de services sociaux.

« Le gouvernement a l’opportunité de démontrer sa réelle volonté d’améliorer les conditions de travail de ses « anges gardiens » et de mettre en place des solutions pérennes pour améliorer les conditions de travail du personnel du réseau. Malheureusement, ce que les offres gouvernementales reflètent, ce sont des reculs et un appauvrissement qui ne feront qu’alourdir la pénurie de personnel dans le réseau », lancent Daniel Laroche, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de la Montérégie-Est-CSN et Julie Provencher, présidente de l’APTS au CISSS de la Montérégie-Est.

Après près d’un an de négociation, le gouvernement s’obstine toujours à appauvrir les travailleuses et les travailleurs du secteur public, en plus d’exiger des reculs dans le régime de retraite. Alors qu’il prétend vouloir devenir un employeur de choix, ces offres nous éloignent de cet objectif.

Durant toute la période estivale, des centaines de travailleuses et travailleurs du CISSS de la Montérégie-Est ont signifié l’importance de redresser leurs conditions de travail en signant en grand nombre des cartes postales. « Cette négociation est cruciale pour la survie de notre réseau public de la santé et des services sociaux. Le ministre Dubé doit faire ce qu’il faut pour implanter les solutions des travailleuses et travailleurs. L’avenir du réseau public dépend du résultat de notre négociation. Si le gouvernement continue à s’entêter, il se magasine un automne chaud », de conclure les deux porte-paroles.

 

À propos du Front commun

Ensemble, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS représentent plus de 420 000 travailleuses et travailleurs de l'État québécois dans les secteurs publics, en éducation, en santé et dans les services sociaux ainsi qu'en enseignement supérieur.

 

Nous utilisons des fichiers témoins (cookies) pour améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez refuser les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur web en tout temps. Des informations complémentaires se trouvent dans notre politique sur la protection des données personnelles.

J’accepte