L'APTS souligne le mois de la physiothérapie

English
Menu

Actualité

L’APTS s’inquiète du risque d’une rupture de service en protection de la jeunesse

25 février 2021

Baie-Comeau — L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) sonne l’alarme alors que les foyers des centres jeunesse de la Côte-Nord débordent et que les intervenant·e·s croulent sous la pression.

«C’est enrageant de voir que la situation continue de se détériorer dans les services jeunesse. On est en train de négliger des enfants, qui l’ont déjà trop été dans leur vie, alors que notre mission est au contraire de prendre soin d’eux et de leur assurer un avenir meilleur. Comment justifier qu’on ne donne pas aux intervenant·e·s les ressources nécessaires pour remplir ce mandat? Les beaux discours du gouvernement voulant que la protection de la jeunesse soit une priorité, ça suffit. Nos enfants méritent des actions concrètes, dès maintenant», revendique Maude Fréchette, représentante nationale de l’APTS sur la Côte-Nord.

Au Pavillon Richelieu, à Baie-Comeau, on rapporte notamment des unités où 11 jeunes sont hébergé·e·s sur une capacité de huit, et ce, sans ajout de ressources pour le personnel. L’APTS s’inquiète de l’impact de cette surpopulation sur le bien-être des enfants. On signale par exemple un enfant de moins de 10 ans hébergé dans la même unité que des adolescent·e·s de 16 à 17 ans. La santé et la sécurité des intervenant·e·s sont aussi source de préoccupation, alors que ces ressources doivent composer avec un nombre important de jeunes tout en étant à effectifs réduits.

«La surpopulation dans les unités du centre jeunesse s’ajoute à la pénurie de main-d’œuvre et risque de causer un bris de service dans la région. Dans certaines équipes dont tou·te·s les membres sont en arrêt de maladie les remplacements se font par des personnes à temps partiel, tandis que des agentes d’intervention sont appelées à remplir le rôle du personnel éducateur sans avoir été formées pour cela. Le gouvernement doit mettre en place immédiatement des mesures pour amener davantage d’intervenant·e·s à travailler en protection de la jeunesse. Il ne doit pas attendre le prochain drame pour s’y atteler», conclut la représentante nationale.

À propos de l’APTS
L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 60 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. L’APTS regroupe quelque 950 membres dans les différents établissements du CISSS de la Côte-Nord.