English
Menu

Actualité

L’APTS inquiète devant l’explosion des absences pour invalidité au CISSS des Laurentides

12 mai 2022

Image L’APTS inquiète devant l’explosion des absences pour invalidité au CISSS des Laurentides

Saint-Jérôme – L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) tire la sonnette d’alarme après avoir appris que le nombre d’heures payées en assurance salaire aux professionnel·le·s et aux technicien·ne·s du CISSS des Laurentides a doublé au cours de la dernière année.

En effet, une demande d’accès à l’information a révélé que 1 170 847 heures ont été versées en prestations d’assurance salaire au personnel professionnel et technique par le CISSS des Laurentides en 2021-2022. C’est l’équivalent de 655 effectifs à temps complet (ETC) pour une année et représente 19,6 % des ETC pour ces corps d’emploi dans la région. Il s’agit d’une augmentation de 286 % par rapport à l’année 2020-2021!

« Les professionnel·le·s et les technicien·ne·s du réseau public sont passionné·e·s par leur métier et se dédient entièrement à leur ouvrage. Nos membres sentent une grande pression car il·elle·s souhaitent offrir des services de qualité mais sont surchargé·e·s. C’est un cocktail très dangereux pour leur santé. Il faut que le CISSS prenne soin de son personnel, rapidement et en concertation avec les représentant·e·s syndicaux·ales » souligne Chantal Daoust, présidente de l’exécutif local de l’APTS au CISSS des Laurentides.

La surcharge de travail mise en cause

Pour l’APTS, le nombre élevé d’arrêts de travail démontre la gravité des conséquences de la pénurie de main-d’œuvre sur les salarié·e·s. Plus des deux tiers des effectifs manquants à l’appel proviennent en effet des directions du programme jeunesse (25 %), des programmes en déficiences et en réadaptation physique (23 %), du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées - volet soutien à domicile (17 %) ainsi que de la protection de la jeunesse (6 %).

« Les données dévoilées aujourd’hui démontrent une tendance lourde quant à la provenance des gens ayant besoin de prendre un temps d’arrêt pour des raisons de santé. Ce n’est pas étranger à la surcharge de travail qui écrase nos membres depuis trop d’années. Et ces départs accentuent d’autant plus la pression sur les membres des équipes qui restent en place. Le CISSS et le gouvernement doivent en prendre acte et repenser rapidement les conditions de travail et d’exercice pour le personnel dans notre réseau public. Sans cela, on risque de s’engager dans un cercle vicieux qui mettra entre autres en péril les services offerts aux personnes les plus vulnérables de notre société », conclut Marie-Ève Meilleur, représentante nationale de l’APTS dans les Laurentides.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 67 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont plus de 4 500 dans les Laurentides. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.