L'APTS souligne le mois de la physiothérapie

English
Menu

Actualité

Des membres de l’APTS manifestent à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé

03 février 2021

Des personnes membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) provenant notamment des secteurs de l’imagerie médicale, de la radiologie, de l’électrophysiologie médicale, des laboratoires ainsi que du génie biomédical ont manifesté ce midi à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé pour dénoncer le fait que le gouvernement les ignore toujours pour l’octroi des primes liées à la COVID-19.

« Cela fait bientôt un an que nos membres tiennent le réseau à bout de bras, sans recevoir une juste reconnaissance pour le risque auquel ils et elles s’exposent. La pénurie de main-d’œuvre est pourtant bien réelle dans les services de diagnostic du CISSS de Laval. Qu’attend le ministre Dubé pour agir? Une vague de démissions? La reconnaissance du rôle vital de ces professionnel·le·s et technicien·ne·s est vitale et, surtout, urgente », indique Natacha Pelchat, représentante nationale de l’APTS à Laval.

Les manifestant·e·s revendiquent l’accès à la prime de risque de 8 % ainsi que le paiement de la prime « escalier » pouvant aller jusqu’à 1 000 $ par mois, accordées depuis le printemps dernier aux préposé·e·s aux bénéficiaires, aux infirmières et au personnel de l’entretien ménager. Pour l’APTS, l’exclusion du personnel professionnel et technique de l’octroi de cette reconnaissance financière est inacceptable et contribue à détériorer le climat de travail dans un réseau déjà mis à rude épreuve. L’organisation syndicale a d’ailleurs profité de cette manifestation pour inviter la population à signer la pétition revendiquant l’octroi de ces primes pour le personnel professionnel et technique, disponible sur le site Web de l’Assemblée nationale. « Le gouvernement doit arrêter de faire la sourde oreille et reconnaître qu’il y a plus que trois titres d’emploi dans le réseau. Nos membres jouent un rôle essentiel, entre autres pour faire des examens, permettre le fonctionnement d’appareils essentiels aux traitements et analyser des échantillons potentiellement contaminés par la COVID-19. Sans ces indispensables, impossible de prendre soin des gens ou de contenir des éclosions de coronavirus. Un traitement juste et équitable de toutes les personnes salariées du réseau de la santé et des services sociaux est essentiel pour sortir de la crise. N’attendons pas que l’élastique casse pour arrêter de l’étirer », met en garde Natacha Pelchat.


À propos de l’APTS
L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 60 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont près de 2 500 au CISSS de Laval. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.