S E M A I N E  D E S  É D U C A T E U R S ·R I C E ·S  S P É C I A L I S É ·E ·S  >>

English
Menu

Actualité

Budget du Québec 2024-2025 | Le gouvernement Legault met la table pour un retour à l’austérité, prévient l’APTS

12 mars 2024

Image Budget du Québec 2024-2025 | Le gouvernement Legault met la table pour un retour à l’austérité, prévient l’APTS

Québec – « À peine un an après avoir consenti des milliards en baisses d’impôts mal avisées, le gouvernement annonce être dans une situation financière difficile et devoir amorcer une révision des dépenses. La table est mise pour un retour aux compressions et aux mesures d’austérité, à faire toujours plus avec toujours moins. Une chose est sûre, on est loin de pouvoir qualifier ce budget de responsable ». C’est en ces mots qu’a réagi le président de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Robert Comeau, à la présentation du budget du Québec 2024-2025.

Pour l’APTS, deux ingrédients se révéleront essentiels pour assurer la pérennité des services à la population ainsi que le contrôle de leurs coûts : un engagement ferme envers la déprivatisation du réseau de la santé et des services sociaux et un plan sérieux pour le sevrer de sa dépendance à la main-d’œuvre indépendante. Autrement, l'exercice à venir de révision des dépenses ne peut que se traduire par des mesures d'austérité, des compressions dans des services cruciaux pour les Québécois·es et une place encore plus grande pour les entreprises privées dans l’offre de services.

« Il faut faire passer la santé avant les profits. On doit cesser d’entretenir la place du privé dans la santé et les services sociaux. Le choix des services publics sera toujours le choix le plus responsable. Nous exigeons un engagement clair du gouvernement en ce sens », poursuit Robert Comeau.

Les plateaux techniques, incontournables pour assurer la fluidité dans le réseau hospitalier

Parmi les priorités de ce budget figure un engagement du gouvernement « d’améliorer l’accès aux soins et aux services et accroître la fluidité hospitalière ». Or, le secteur névralgique des plateaux techniques — laboratoires, imagerie médicale, médecine nucléaire, électrophysiologie médicale et radio-oncologie — est essentiel pour y parvenir mais reste encore une fois dans l'angle mort du gouvernement.

« Sans investissements importants pour valoriser les professions et moderniser les équipements dans les laboratoires ainsi que dans le grand secteur de l'imagerie médicale, il va continuer d’être très difficile d’effectuer les analyses et examens nécessaires aux diagnostics et traitements requis pour la population. Le gouvernement doit envoyer un signal fort, démontrant qu’il en fera une priorité afin d’assurer la fluidité dans le réseau hospitalier », ajoute Robert Comeau.

Des solutions responsables, qui demandent du courage

Des alternatives étaient cependant à la portée du gouvernement pour mieux financer les services publics, à condition d’avoir le courage politique de faire des choix véritablement responsables, notamment une marche arrière sur les milliards dont s’est privé le gouvernement avec les baisses d’impôts du budget 2023-2024, et la suspension immédiate des versements au Fonds des générations. À elles seules, ces deux mesures permettraient d’injecter entre 3 et 4 milliards de dollars supplémentaires dans les services publics.

Il faut arrêter de mettre à mal les services publics et éviter tout nouveau cycle d’austérité. Pour ce faire, l’APTS enjoint le gouvernement à se mettre à l’écoute des propositions innovantes promues par la Coalition main rouge - dont est membre l’APTS - regroupant des organisations syndicales, du milieu communautaire et des groupes de la société civile.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente plus de 65 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.

Nous utilisons des fichiers témoins (cookies) pour améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez refuser les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur web en tout temps. Des informations complémentaires se trouvent dans notre politique sur la protection des données personnelles.

J’accepte