L'APTS souligne le mois de la physiothérapie

English
Menu

Actualité

Stages en technologie d’analyses biomédicales: mettons fin au «cercle vicieux de la pénurie de main-d’œuvre» dans les Laurentides

02 novembre 2020

Saint-Jérôme  — Alors que la période des stages en technologie d’analyses biomédicales commencera le 9 novembre prochain pour les étudiant·e·s du Cégep de Saint-Jérôme, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) est préoccupée par le manque de places dans la région pour les effectuer.

«La crise de la COVID-19 démontre l’importance pour la population des Laurentides de pouvoir compter sur des services d’analyses biomédicales de proximité. Comment expliquer que nous formons de futur·e·s technologistes médicaux·ales à Saint-Jérôme pour ensuite les envoyer faire leurs stages à Montréal? Cette expérience en milieu de travail devient souvent la porte d’entrée du recrutement. Nous devons pouvoir offrir davantage de places de stage afin d’assurer la relève pour le personnel des laboratoires de la région», indique Marie-Ève Meilleur, représentante nationale de l’APTS dans les Laurentides.

L’APTS souhaite ainsi rencontrer rapidement la haute direction du CISSS de Laval, responsable des laboratoires pour la région des Laurentides et de Lanaudière depuis la mise en place de la réforme OPTILAB, afin de trouver des solutions pour offrir des stages dans la région aux étudiant·e·s de la couronne nord. « On est devant un cercle vicieux : les laboratoires sont tellement surchargés que les personnes se proposant pour être institutrices cliniques ne seront pas remplacées et devront effectuer leur charge de travail de techniciennes de laboratoire en plus superviser les stagiaires. Et sans ces stagiaires, on se prive de la relève nécessaire pour réduire la surcharge de travail actuelle. Il faut agir pour mettre fin à la pénurie de maind’œuvre », a conclu Marie-Ève Meilleur.

À propos de l’APTS
L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 56 000 membres de plus de 100 titres d’emploi différents, qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont 3 800 dans les Laurentides. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, d’analyse, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.