S E M A I N E  D E S  É D U C A T E U R S ·R I C E ·S  S P É C I A L I S É ·E ·S  >>

English
Menu

Actualité

Les syndicats du CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal manifestent | «l'employeur vit au pays des merveilles»

15 février 2023

Image Les syndicats du CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal manifestent | «l'employeur vit au pays des merveilles»

Montréal - Des centaines de membres de quatre syndicats représentant près de 13 800 travailleuses et travailleurs du CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal ont manifesté devant l'Hôpital général du Lakeshore ce mercredi sur l'heure du dîner. Ils déplorent des relations de travail qui sont carrément au point mort, entraînant ainsi des séquelles importantes sur la qualité de vie personnelle et professionnelle des travailleuses et des travailleurs.

Alors que les problèmes de conditions de travail et de manque de personnel continuent de s'aggraver, ils se désolent d'un grave manque de communication employeur-syndicats qui a de sérieuses conséquences pour l'établissement. Ils attendent avec impatience de voir comment le nouveau PDG, monsieur Dan Éric Gabay, entré en fonction le 8 février dernier, pourra changer le cours des choses.

Les défis à surmonter au CIUSSS ne manquent pas : enjeux de santé-sécurité; surcharge de travail et pénurie de personnel; erreurs de paye multiples depuis un an; problèmes d'uniformes; manque de matériel, etc. 21 employés cadres aux relations de travail sont partis depuis janvier 2018, un roulement anormalement élevé qui n'a pas aidé à établir de bonnes pratiques, selon les syndicats.

« En clair, nous contactons et sollicitons régulièrement l'employeur pour des discussions, mais nous avons énormément de misère à obtenir des retours et des réponses. Comme le reste du réseau de la santé, le CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal va extrêmement mal, alors on ne peut pas se priver de relations de travail fonctionnelles. Il y a tellement de problèmes à régler! », de s'exclamer Fanny Demontigny, présidente de la section locale 2881 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

« Un exemple concret du peu d'écoute de l'employeur? Il ignore complètement les recommandations du rapport Boucher. Un rapport crucial sur la qualité des soins, signé par une experte indépendante, qui souligne la détresse vécue par les professionnelles en soins de ne pouvoir soigner dans la dignité. Aucune des 14 recommandations n'a été mise en place ou fait l'objet d'une discussion avec nous. Notre employeur nous dit qu'il ne peut gérer tous les dossiers de front. Prioriser, nous savons le faire, mais compromettre les soins, nous le refusons », déclare madame Johanne Riendeau, présidente du Syndicat des professionnelles en soins de santé de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal (FIQ-SPSSSODIM). 

« La situation est révoltante : le CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île préfère payer une fortune pour régler des griefs, qu'il sait perdants, plutôt que d'entamer des discussions avec nos membres. Par exemple, au lieu de régler le cas des primes en retard, l'employeur a engagé des frais juridiques importants en laissant la situation se détériorer. Résultat? Une facture beaucoup plus élevée! La volonté de faire avancer certains dossiers est complètement absente. En bout de ligne, non seulement cela pénalise nos membres, mais en plus, la population paie le prix de cette incohérence patronale. Ça n'a aucun sens! », rajoute Louise Lavoie, présidente de l'APTS-de-l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal.

« La communication est très difficile avec l'employeur. Il faut toujours se battre pour avoir l'heure juste, car, souvent, nous recevons des informations contradictoires. Nous sommes censés être des partenaires, mais ça ne se reflète pas sur le terrain », renchérit Maryse Valiquette, présidente du syndicat local SQEES-FTQ, qui représente la catégorie de bureau.

Comptant près de 135 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 30 580 membres dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec, dont près de 5 000 de la catégorie 2 au CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ compte plus de 80 000 membres dont 3 800 au CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal. Elle représente des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. La Fédération est une organisation féministe, composée à près de 90 % de femmes, vouée à la défense de leurs membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé. 

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente plus de 65 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont 2 800 personnes représentées directement par l'APTS-de-l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d'intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s'adressent à l'ensemble de la population.

Le Syndicat québécois des employées et employés de services (SQEES), affilié à la FTQ, représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la santé et des services sociaux, dont près de 2 200 de la catégorie 3 au CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal. Il est également le plus grand syndicat dans les résidences privées pour personnes âgées et est présent dans les CPE et la production de biens et de services. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

SOURCE

SCFP

FIQ

APTS

SQEES-FTQ

Nous utilisons des fichiers témoins (cookies) pour améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez refuser les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur web en tout temps. Des informations complémentaires se trouvent dans notre politique sur la protection des données personnelles.

J’accepte