J O U R N É E  D U  S O U T I E N  C L I N I Q U E  E T  D E  L ' É V A L U A T I O N  D E S  P R O G R A M M E S / S E R V I C E S >>

English
Menu

Actualité

Les syndicats déplorent l'entêtement gouvernemental contre les coordonnateurs techniques en génie biomédical

11 mars 2022

Longueuil - L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et la Fédération des professionnèles (FP-CSN) déplorent la décision du gouvernement de demander un pourvoi en contrôle judiciaire pour contester une décision arbitrale concernant l'évaluation du titre de coordonnateur technique en génie biomédical.

En février dernier, une arbitre avait donné raison aux arguments syndicaux et avait rendu une décision qui représentait une augmentation de salaire rétroactive pouvant aller jusqu'à 10 % pour les personnes concernées. Le débat à propos de la rémunération de ce titre d'emploi créé en 2008 se transportera donc devant la Cour supérieure.

« Près de 14 ans après la création de ce titre d'emploi, nous aurions cru que le gouvernement aurait accepté comme il se doit la décision de l'arbitre au lieu d'agir en mauvais joueur et repousser ainsi l'inévitable. C'est un total manque de respect et de considération », dénonce Benoit Audet, troisième vice-président de l'APTS, qui s'indigne de voir se prolonger le combat pour reconnaître la juste rémunération des coordonnateurs techniques en génie biomédical.

« Nous consacrerons la même rigueur et le même dévouement pour défendre l'intérêt de nos membres coordonnateurs technique en génie biomédical dans ce nouveau débat judiciaire que nous l'avons déjà fait durant tout le processus d'arbitrage », s'engage Maxime Ste-Marie, président du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS-SCFP).

« On s'explique mal comment le gouvernement peut prétendre publiquement tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de travail de nos membres tout en agissant de la sorte. Les coordonnateurs techniques en génie biomédical méritent qu'on reconnaisse leur travail à sa juste valeur », martèle Jessica Goldschleger, vice-présidente de la FP-CSN.

L'évaluation est une étape obligatoire lors de la création d'un titre d'emploi dans la Nomenclature des titres d'emploi, des libellés, des taux et des échelles de salaire du réseau de la santé et des services sociaux. Cette démarche détermine la valeur du nouveau titre par rapport à celle d'emplois comparables, aux qualifications et aux efforts requis ainsi qu'aux responsabilités assumées. Les représentations pour l'arbitrage se sont terminées en 2017. Depuis, les parties étaient en attente d'une décision.

À propos
L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 65 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d'intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s'adressent à l'ensemble de la population.

Comptant près de 122 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 26 290 membres dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

La Fédération des professionnèles (FP-CSN) regroupe 9000 membres dans les secteurs de la santé et des services sociaux, de l'éducation, des organismes gouvernementaux, de l'économie sociale et de l'action communautaire, ainsi que dans le secteur privé.