F R A I S  D' E S S E N C E  :  S I G N E Z  L A  P É T I T I O N >>

English
Menu

Actualité

Décès dans les CHSLD | L’APTS demande au gouvernement Legault de mettre en œuvre rapidement les recommandations de la coroner Géhane Kamel

17 mai 2022

Québec – C’est avec un vif intérêt que l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a pris connaissance des recommandations de la coroner Géhane Kamel sur les décès de personnes âgées ou vulnérables survenus dans les milieux d’hébergement au cours de la première vague de la pandémie de COVID-19. Le syndicat demande maintenant au gouvernement Legault de mettre en œuvre rapidement l’ensemble de ces recommandations pour que l’intolérable ne se reproduise pas.

« Le personnel professionnel et technique a joué un rôle de premier plan lors de la pandémie, mettant son expertise à contribution dans des situations inimaginables. Beaucoup de nos membres ont quitté leurs fonctions habituelles pour venir prêter main-forte à leurs collègues aux prises avec des éclosions dans les milieux d’hébergement, sachant pertinemment que les risques de contracter la maladie étaient élevés faute d’équipement de protection adéquat. Tou·te·s ont assisté, impuissant·e·s, à la dégradation des conditions de santé des gens sous leur garde. Ce nouveau rapport vient encore une fois confirmer nos propres conclusions sur les conditions d’hébergement dans les CHSLD. Le gouvernement n’a plus aucune excuse pour ne pas agir. Il le doit au personnel, désarmé et laissé à lui-même, mais surtout à toutes les familles qui ont perdu un·e être cher·ère », a déclaré Josée Fréchette, 1re vice-présidente de l’APTS.

Que ce soit la présence d’un nombre accru de gestionnaires prônant des pratiques plus humaines en CHSLD, l’application des principes de précaution en matière de prévention et du contrôle des infections ou le renforcement la première ligne, l’empreinte du témoignage de l’organisation syndicale se retrouve partout dans ce rapport. Si l’APTS salue la reconnaissance de l’implication syndicale par la coroner, elle tient à rappeler qu’afin de pouvoir pleinement jouer son rôle il faut une véritable conversation entre le gouvernement et les représentant·e·s des salarié·e·s du réseau de la santé et des services sociaux.

« Depuis le début de la pandémie, nous avons tendu la main au gouvernement Legault pour mettre en place une structure de concertation afin d’optimiser le déploiement des mesures tout en respectant les droits des travailleur·euse·s. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a récemment parlé d’instaurer un changement de culture au sein du réseau. Il est temps de passer de la parole aux actes », a poursuivi le président de l’APTS, Robert Comeau.

Soutien psychologique

L’APTS demande aussi au gouvernement d’aller au-delà des recommandations de Me Kamel en mettant en place des mesures de soutien psychologique pour les salarié·e·s confronté·e·s à l’inimaginable lors de crises sociosanitaires.

« Nous devons apprendre de la crise que nous venons de vivre. Les personnes qui ont travaillé dans ces conditions inimaginables en sont sorties écorchées, brisées. Le gouvernement doit s’assurer que les mesures de soutien psychologique pour accompagner les travailleur·euse·s soient accessibles et financées à la hauteur du traumatisme qu’ils et elles ont subi », ont conclu Robert Comeau et Josée Fréchette.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente plus de 65 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.